Sacha Clément, journal de bord

Quelques aléas, vus d'ici et d'ailleurs

Sacha Clément, un journal de bord

Là.


Là.

Elle est là, la dame.

Là, assise par terre.

La dame de la devanture, accroupie, assise ou avachie, parangon de pauvreté: tantôt salue-t-elle le passant, tantôt l'ignore-t-elle.

Elle est la mendiante.

Celle, assise devant la Coop, avenue Frédéric César de la Harpe, Lausanne.

Jour après jour, elle toise le badaud avec une nonchalance toute relative; à moins qu’elle ne toise le rôdeur avec une relative nonchalance.

En fait c’est selon.

Selon qu’on lui donne.

Ou qu’on la méprise.


Elle tourne un peu en rond, elle a l’œil rond, elle est un peu ronde, dans sa vie tout ne doit pas toujours avoir tourné rond, sinon elle n'en serait pas là, à demander des ronds.


Au début, sa prise de position devant la Coop créait l'ire. Le riverain l'observait de coin, au loin, l’œil rixe, méfiant, pas l'ombre d'un (r)égard pour elle, car elle était l'ombre.

Les jours défilent.

Petit à petit, pas à pas, elle devient membre dudit quartier. Les dames sac Cartier lui offrent un quart de beurre; les hommes chapeau melon lui font causette.

Malgré sa stature de pauvre, sa posture évolue.

On se pose alors la question: la mendiante ne deviendrait-elle pas une riveraine à part entière?

Au fil des jours, des mois, des ans, des temps; sa relation au quartier évolue.

Mieux: elle grandit.

Non seulement devient-il partie du décor, elle l'incarne désormais.

Elle est toujours assise, accroupie, à vouloir grappiller un sou par ci, elle accepte tout. Mais désormais, elle semble s’être élevée, debout, à hauteur d'homme, d'oreille; elle est accroupie mais on la considère comme son vis-à-vis, son voisin ou son contemporain.



Le riverain l'observait de coin, au loin, l’œil rixe, méfiant, pas l'ombre d'un (r)égard pour elle, car elle était l'ombre.



C'est qu'elle tisse des liens, la mendiante, elle organise ses relations. Comme le carriériste un peu, qui agrémente son réseau.

La mendiante dès lors reconnaît les passants généreux, qu'elle salue. Et puis elle ignore les radins, ceux qui n'en font rien.

Force est de constater qu’elle tourne un peu en rond, sur place à attendre; elle a l’œil rond, comme triste; elle est un peu ronde, dans sa vie tout ne doit pas toujours avoir tourné rond, sinon elle n'en serait pas là, à demander des ronds, même si désormais on la reconnaît loin à la ronde.

Et puis je passe, elle m’ignore.

Derrière moi un homme lui sourit, réciproque; il lui tend une miche de pain, sourires réciproques, lui monte dans son appartement, moi je retourne au travail.

Elle n’a jamais quitté le sien.


 La mendiante, de Picasso. Elle est assise, avachie, parangon de la pauvreté.

La mendiante, de Picasso. Elle est assise, avachie, parangon de la pauvreté.