Sacha Clément, journal de bord

Quelques aléas, vus d'ici et d'ailleurs

Sacha Clément, un journal de bord

La haie

Au début, la haie d'honneur est sacrée, on se marie, a priori c'est pour le meilleur. 

Et puis la haie peut devenir retors, elle nous attend en rentrant d'une soirée trop arrosée. Dès lors ce n'est plus la haie d'honneur, mais le doigt. Au doigt la bague n'y est plus - union désacralisée -, ou alors elle a tendance à disparaître: en même temps que le stress de la séparation grandit le doigt bagué maigrit. Dès lors plus besoin de savon pour ôter l'alliance, elle s'enlève systématiquement et d'elle-même, avant chaque sortie en boîte, avec les collègues ou avec les amis. C'est bien là, le pire. 

Dès lors ce n'est plus la haie d'honneur, mais le doigt


Ensuite c'est son ultime tour d'honneur, son baroud d'honneur, on nous fait une dernière haie, nous voilà couchés et mis en bière et en cercueil: c'est la fin. Et c'est pour l'éternité.

 

Parfois la nature aussi nous offre sa haie, à l'unanimité elle magnifie.