Sacha Clément, journal de bord

Quelques aléas, vus d'ici et d'ailleurs

Sacha Clément, un journal de bord

La balance balance

En partant, on la remet à zéro.  

La balance.

Non pas qu’on veuille alléger la tâche du prochain, mais plutôt pour repartir de zéro. La prochaine fois c'est promis, on se sera allégés de quelques grammes. Quelques séances de fitness de plus sous la ceinture et dans la balance, quelques grammes de moins, quelques calories de brûlées - la voilà chevillée au corps, cette bonne conscience.

Surtout, on remet les poids de la balance à zéro, histoire de cacher ce surpoids que le suivant ne pourra voir.  On efface ainsi toute trace d’embonpoint, le pèse-personne gardera le secret bien au chaud, personne pour lire le nombre de kilos au compteur.

Surtout, on remet les poids de la balance à zéro, histoire de cacher ce surpoids que le suivant ne pourra voir.

La balance est là.  Elle tranche donc en deux catégories bien distinctes: celui qui la remet à zéro n’assume pas tout, peut-être est-ce son poids, peut-être sera-ce le regard des autres. Tandis que celui qui la laisse telle quelle, cette balance, il l'assume tout à fait son poids de (mé)forme.

Finalement, la balance balance.