Sacha Clément, journal de bord

Quelques aléas, vus d'ici et d'ailleurs

Sacha Clément, un journal de bord

Pas de. Mais des.

Pas de bruit, pas de pollution phonique, pas de superflu, pas d'excès, pas d'impolitesse, pas de tuning, pas de moto, pas de surpopulation, pas de McDo, pas d'Ecopop, pas de malotru, pas de chaînes de magasin, pas de centres commerciaux, pas de forêt, pas d'armée, pas plus de 320,000 habitants au total, pas plus de 200,000 dans sa capitale. 

Mais des plaines a perte de vue, des paysages mirifiques, des cascades, des chutes, des volcans, des glaciers, des geysers, de la neige, des fjords, des thermes; des changements de décors abrupts, des vues lunaires, des horizons plats, des vues martiennes, des chevaux, des moutons, de la laine, des canards, du laqué, des baleines, des dauphins, des orques, des cachalots, le macareux moine blanc; de l'architecture avant-gardiste, de l'art, de la culture, des prix Nobel, de la littérature; de l'insouciance, le sens de l'exploration, du vécu, un passé, des églises, des couronnes en guise de monnaie, des pierres volcaniques, de la lave a tout-va, des chemins rupestres, des allées sylvestres, des musées omniprésents, des souvenirs vikings; du poisson, des marins, du sel, des blondes, des blonds, des hamburgers, de la gastronomie américaine, de la gastronomie tout court; une île, un glacier de la taille de la Corse, une maîtrise de l'anglais, du partage, un équilibre entre l'Europe et l'Amérique, de la transmission, des routes droites, toujours droites, des parcs nationaux, des environnements, des rues désertes; des animaux en quinconce, les baleines, les aurores boréales; des paysages tantôt jaune, vert, craie, ocre, des changements de décors soudains; de l'humidité, du soleil qui se lève tard en décembre (10:30) et se couche tôt en même temps (15:20).

L'Islande

Les chutes de Skógafoss, Gulfoss, l'église d'Hallgrímskirkja, le Perlan, le Harpa, Tjörnin, Alþingishúsið, les bains du Blue Lagoon, l'allée Laugavegur, le musée du pénis. 


Merveilleux pays, ses amas de touristes, le hareng, l'Eyjafjöll.

Reykjavik, la ville qui élit un comique à sa tête. Des annuaires téléphoniques qui recensent par prénom, les noms de famille de chacun n'étant que le prénom du putatif, affublé d'un suffixe "-sson" pour les garçons, "-dóttir" pour les filles.

L'Islande.