Sacha Clément, journal de bord

Quelques aléas, vus d'ici et d'ailleurs

Sacha Clément, un journal de bord

Octobre, pont entre les temps

C'est le mois d'octobre - les vendanges, la chasse, la fin des pneus d'été mais le début de l'heure d'hiver, la fête de la bière mais aussi celle du thé d'octobre, les vacances scolaires, Halloween. 
 
Octobre. Octo. Huit. Naguère, au temps des Romains, ce fut le huitième mois du calendrier; à la grâce de Grégoire et de Jules, c'en est devenu le dixième. En octobre commence maladroitement le compte à rebours pour Noël - jour-J moins 100 nous arrose-t-on de fioritures publicitaires - octobre, premier mois du 4e trimestre, les premières esquisses de budgets commencent à se boucler, "finie la belle vie" crient-les parents, "nous voilà dans de sales draps" rétorquent les étudiants, pas vraiment prêts à attaquer la rentrée universitaire.
 

La fin des pneus d'été mais le début de l'heure d'hiver, la fête de la bière mais aussi celle du thé d'octobre


Et le mois d'Octobre, et le sport. Au baseball, les rares équipes qui jouent encore sont en playoffs, rêvent d'être finalistes; en NHL tout le monde est encore en lice, la saison et ses prémices; en football américain la saison bat son plein, en NBA les stades sont encore vides. 

Octobre historique, Christophe Colomb découvre Cuba. Octobre culturel, François Mauriac et Alain Fournier naissent. Au sport c'est Pelé. Dans les affaires, le meilleur coup d’octobre serait de Bill Gates, le boss de Windows, qui aurait décidé de mettre le nez à la fenêtre la première fois en octobre. 
 
Dans les rues les couleurs deviennent mauves ou pourpre, les tournesols sont fauchés comme les blés, les températures néfastes annoncent une gangrène apparente - la fin de l'été indien.
 

Les sommets alpins ramènent aux stéréotypes éternellement neigeux: il est temps de contrôler son matériel de ski
 

Tôt le matin, de potron-minet, les travailleurs de l'ombre ne voient que le noir de la nuit, en rentrant du travail c'est pareil, sombre répétition, nocturne et taciturne, les doudounes accompagnent les écharpes, les sommets alpins ramènent aux stéréotypes éternellement neigeux: il est temps de contrôler son matériel de ski. 
 
Le mois d'octobre et ses couleurs timides, le beauté du ciel rouge orangé lointain, une couverture ardente, rouge, mais pas vraiment vif, pas comme l'enfer, un rouge cendré de peintre, l'humain aime les couleurs d'automne, peut-être lui rappellent-ils le soleil couchant, ou le millésime fraîchement vendangé, qu'il se réjouit de déguster. 

Octobre, pont entre les temps.

Entre les saison.

Mais un bien joli pont. 

Rouge, mais pas vraiment vif, pas comme l'enfer, un rouge cendré - de peintre